Logo Syriah Charity

Faire un don MAINTENANT

Mohammad Alaa Al Jaleel, ambulancier à Syria Charity a ouvert un refuge à Alep

Actualités

Mohammad Alaa Al Jaleel, ambulancier à Syria Charity a ouvert un refuge à Alep

5
Dec
2016

Image Transparence

Sous les bombes d'Alep, il prend soin des chats orphelins

Par Merwane Mehadji
 Publié
 

Il y a des personnalités qui forcent l'admiration. Au mois de septembre dernier, CNN et la BBC, entre autres, avaient dressé le portrait de Mohammad Alaa Jaleel, cet ambulancier de l'ONG française Syria Charity qui oeuvre chaque jour pour sauver la population de la ville syrienne d'Alep. Depuis quelques mois, cet homme marié et père de trois enfants a créé dans la partie est de la ville un refuge pour animaux de 200m² qui accueille entre 50 et 100 chats. Ces animaux abandonnés qui errent dans les rues, Mohammad en prend soin «car il n'y a plus personne pour eux, tous les habitants ont quitté le quartier».

La situation dénégère à Alep alors que plus aucun hôpital ne fonctionne

Mohammad Alaa Jaleel et le chien ‘Hope'

 

Seulement voilà, depuis plusieurs semaines, les bombardements menés par l'armée syrienne ont repris dans les zones est de la ville. En plus de la perte de plus de 200 civils - dont des dizaines d'enfants - durant le mois de novembre, le refuge de Mohammad n'a pas été épargné. Dans une vidéo postée il y a une dizaine de jours, le bénévole déplore les bombardements ainsi que la mort de cinq de ses chats et de «Hope», le chien mascotte.

Nous sommes parvenus à le joindre cette semaine malgré les antennes radio et Internet endommagées: «Tout le quartier de Massaken Hanano a été violemment pilonné ces derniers jours. Chaque minute, il y avait cinq ou six obus qui tombaient. La zone où est situé le refuge est une zone civile où il n'y a pas de combattants» assure-t-il alors que l'armée syrienne dit avoir repris aux mains des rebelles le quartier en question. «Le régime voulait prendre le contrôle de ce quartier alors ils ont bombardé à l'aveugle. Plusieurs de nos ambulances ont été endommagées et le refuge aussi» poursuit-t-il.

L'ONU «horrifiée» par la violence inouïe des bombardements sur Alep

Une mobilisation sur les réseaux sociaux

Si Mohammad Alaa Jaleel s'est fait remarquer, c'est notamment grâce à Facebooket Twitter où sont postés régulièrement des clichés de lui et de ses animaux et des quelques enfants qui lui rendent visite. Sur Facebook, où se trouve sa plus grosse communauté de soutiens, un collectif d'Italiens bénévoles ont créé en 2015 le groupe «Il gattaro d'Aleppo» (L'homme aux chats d'Alep). Au fil des mois, le nombre d'internautes s'est mis à croître et le groupe dispose désormais d'ambassadeurs partout dans le monde. Ils s'organisent pour récolter des fonds pour les familles que Mohammad aident, mais aussi pour le refuge. Ils sont déjà plus de 17.000 à suivre son quotidien et à le soutenir. Selon Slate, le maire de Segrate (près de Milan), Paolo Micheli, a déposé une candidature pour que Mohammad Alaa Jaleel soit nominé pour le Prix Nobel de la Paix 2017.

Le peintre valencien Paco Catalan, connu pour ses oeuvres en lien avec l'actualité et surtout les animaux, a illustré le bombardement du refuge d'Alep sur ses réseaux sociaux. Il décrit Mohammad Alaa Jaleel comme «la pureté d'une fleur parmi les décombres». 

(Cet article a été rédigé avec Lola Favard-Petkoff)
Lien direct : http://www.lefigaro.fr/international/2016/12/04/01003-20161204ARTFIG00082-sous-les-bombes-d-alep-il-prend-soin-des-chats-orphelins.php